Loulou et Louloute découvrent le monde

Loulou et Louloute découvrent le monde

Week-end à Dublin - Irlande

 

Main pic.jpg

 

 

 

C’est lors du salon du tourisme, qui avait lieu du 15 au 17 janvier 2016 à Luxembourg, que nous avons spontanément réservé les vols pour ce voyage.

Première fois sur le sol Irlandais, Dublin, nous voilà !

 

 

 

 

BanDUblin.jpg

 

 

 

 

Jour 1

 

 

 

Fin février 2016 nous prenons alors l’avion à l’aéroport de Luxembourg à 11h35 pour atterrir à Dublin après 1h15 de vol et avec un décalage horaire d’une heure en moins. Notre premier « highlight » de cette aventure est l’achat lors de la vente à bord d’un set composé de trois objectifs (grand-angle, macro et effet fish-eye) que l’on peut fixer sur son téléphone pour faire des photos. Nous en sommes très ravis et il va surement nous accompagner pour toutes nos aventures à venir.

 

En bus à impériale (à Dublin tous les bus de ligne ont deux étages), nous arrivons avec nos bagages au plein centre-ville où est situé l’« O’shea’s », notre hôtel pour les deux prochaines nuits. C’est un petit hôtel de deux étoiles comptant 34 chambres ; le bâtiment de style georgien se trouve à 5 minutes de marche d’O’Connell Street, la rue principale de Dublin. L’établissement n’est pas le plus moderne et la chambre - surtout la salle de bain - est assez petite, mais propre, avec un aménagement simple et confortable. Au rez-de-chaussée se trouvent un pub et un restaurant diffusant un charme typiquement irlandais, dont je vous parlerais encore plus tard.

 

Dès notre arrivée dans la chambre nous constatons que les prises électriques ne sont pas les mêmes que chez nous et que nous allons devoir acheter un adaptateur pour pouvoir utiliser nos appareils électroniques. Nous avons tout à fait zappé cela !

 

 

 

001.jpg

Notre hôtel très Irish.

 

 

 

Nous profitons de l’après-midi pour explorer le centre-ville et nous informer sur les activités qu’il y a à faire à Dublin. En descendant la rue de notre hôtel de quelques centaines de mètres, nous tombons directement sur la célèbre sculpture en acier en forme d’aiguille appelée « the spire of Dublin », avec 120 mètres de hauteur, il s’agit la sculpture la plus haute du monde, qui trône sur un trottoir entre les voies de circulation d’ « O’Connel Street ».

 

 

 

002.jpg

"The spire of Dublin" culmine la ville du haut de ses 120 mètres.

 

 

 

003.jpg

Au pied de l'aiguille.

 

 

 

Il y a beaucoup d’offices du tourisme dans la capitale irlandaise et sont faciles à distinguer grâce à la décoration étoffée sur les façades et dans les vitrines prônant la plupart du temps des symboles nationaux du pays comme le trèfle et le leprechaun roux avec sa tenue et son chapeau verts. Nous aurions aimé faire une excursion en bateau jusqu’aux falaises « Cliffs of Moher » et d’autres paysages époustouflants, mais malheureusement ces tours de minimum une journée entière nous auraient pris trop de temps sur le week-end.

 

 

 

004.jpg
Au-dessus de Liffey qui coupe la ville en deux.

 

 

 

Nous continuons alors notre balade sur « Grafton Street », selon divers sites internet l’endroit idéal pour faire du shopping. En effet, des boutiques de vêtements internationales ou bien traditionnelles jusqu’à Disney Store, tout y est !

 

 

 

 

005.jpg

Grafton Street

 

 

006.jpg

Grafton Street

 

 

 

 

Mais ce qui nous fait rêver ce sont les boutiques comme « Holland&Barrett – partners with nature’s way » ou « health matters » qui proposent un choix énorme d’aliments autour de la santé : des produits protéinés, des barres paleo, des thés, des produits cosmétiques naturels, des beurres végétaux dans toutes les variantes, des suppléments alimentaires sous toutes formes. En tant que CrossFitteurs et adeptes d’un mode de vie sain et proche à la nature, nous sommes au paradis, et d’autant plus d’avis qu’il manque de commerces de ce genre au Luxembourg.

 Animée par des groupes de musique ou de danse ainsi , paleo, sans gluten, sans laitages et des « superfoods » à perte de vue, aussi bien frais que plats tout faits à emporter ; des jus de fruits et de légumes ; des tartelettes caramel juste divines ! Il y en a pour tous les goûts !

 

 

 

007.jpg

Miam! Ces tartelettes sont délicieuses!

 

 

 

Le ventre bien rempli et avec un grand sourire sur le visage, nous allons ensuite nous balader dans « St. Stephen’s Green Park » situé au bout de la rue Grafton. Ce parc est en effet très vert et très fleuri. Les différentes sculptures en pierre lui donnent un certain charme. Sur le lac central, nous pouvons admirer des cygnes et sur les chemins de promenade nous rencontrons des écureuils qui se laissent prendre en photo de tout près.

 

 

 

008.jpg

Un écureuil courageux dans le St. Stephen’s Green Park.

 

 

 

 

009.jpg


 

 

En fin de journée, nous arrivons à « temple bar », le célèbre quartier du centre historique de la ville et de sa vie nocturne. Les nombreux pubs et restaurants de ce coin sont remplis et comme il s’agit aussi d’une zone piétonne, quelques groupes de musique jouent ici et là. Comme c’est la tradition pour tous nos voyages, nous mangeons ce soir au « Hard Rock Café Dublin » qui se trouve, évidemment, au milieu de ce quartier très fréquenté.

 

 

 

010.jpg

L'un des Pubs très fréquentés de Temple Bar.

 

 

 

011.jpg

 

 

 

 

Après le repas nous nous couchons tôt parce que nous avons prévu de continuer l’exploration de la ville à pied dès le lendemain matin. Mauvaise surprise : concert d’un groupe typiquement « irish » se fait ce soir-là au pub qui fait partie de notre hôtel. Impossible de dormir jusqu’à 1h00 du matin... Bonne nuit quand même!

 

 

 


 

 

 

Jour 2

 

 

 

Le réveil est dur et nous sommes un peu crevés. Ceci est pourtant assez vite oublié lorsque nous arrivons au restaurant de l’hôtel qui, avec sa décoration chaleureuse et son charme rustique nous plaît particulièrement bien. Le buffet compris dans le prix reste assez modeste, mais il est possible de choisir quelques plats chauds à la carte.

 

 

 

012.jpg

Le restaurant de notre hôtel.

 

 

013.jpg

Et notre super petit déjeuner!

 

 

 

 

Après avoir pris des forces, nous partons à pied pour faire le « Dublin discovery trail », un parcours consacré aux principaux bâtiments représentatifs de l’histoire de la ville de Dublin. Le dépliant que nous avons reçu gratuitement à l’aéroport au moment de notre arrivée propose une liste de 14 bâtiments à visiter et on y trouve pour chaque étape les explications relatives.

 

 

 

014.jpg

C'est parti pour le Dublin discovery trail.

 

 

 

Tout d’abord nous nous rendons à la « Bank of Ireland » en suivant le plan contenu dans le dépliant ; ensuite nous passons devant le « City Hall », l’ancienne bourse de Dublin.

Les étapes 3 à 5 nous font traverser la cour supérieure (« upper castle yard »),  la cour inférieure (« lower castle yard »)  et le jardin (« Dublin Castle Garden ») du château de Dublin. Alors que les deux cours sont moins spectaculaires, nous adorons l’énorme tour médiévale du château et le jardin. Son gazon vert, précisément taillé,  est parcouru de lignes sinueuses formées avec des briques incorporées dans le sol, qui nous font penser à des serpents.

 

 

 

015.jpg

 

 

 

 

016.jpg

 

 

 

 

Nous empruntons ensuite « Ship Street » pour quitter les lieux du château  et passer devant « St. Werburgh’s Church », une église que nous ne visitons pas de l’intérieur, mais qui a un portail d’entrée assez particulier avec deux têtes de mort en pierre de chaque côté.

La prochaine visite sur notre chemin est celle de la cathédrale anglicane « Christ Church Cathedral», aussi appelée Cathédrale de la Sainte-Trinité, qui se trouve à la fin de « Dame Street ». Le prix de 6€ pour adultes comprend l’entrée et un plan qui désigne les différentes pièces et parties du bâtiment. L’intérieur est impressionnant. Highlight de cette visite : dans la crypte se trouve un petit café où nous dégustons une part de gâteau et un thé, installés sur des canapés et à la lumière de chandelle.

 

 

 

017.jpg

Christ Church Cathedral

 

 

 

 

018.jpg

L'intérieur et son café dans la crypte.

 

 

 

 

 

Du côté sud de la rivière « Liffey » qui traverse la capitale, nous marchons ensuite jusqu’à la seule paroisse médiévale restante de Dublin, la « St. Audoen’s Curch ». Elle est toujours en usage de nos jours, mais malheureusement fermée au moment de notre arrivée. Dans une sorte d’arrière-cour, un coin plutôt sinistre, une image choquante s’offre à nous : des seringues usagées avec du sang séché, des bouteilles d’alcool vides et des emballages de lingettes stérilisantes dispersées un peu partout au sol. L’endroit est surement fréquenté par des junkies la nuit. En remontant le passage, nous tombons sur un homme plus ou moins caché dans le parc de l’église en train de se shooter. Comme le confirment certains sites, la problématique de consommation de drogue est particulièrement présente en Irlande.

Comme suggéré dans le dépliant, nous tournons ensuite dans « cook street » et longeons les « city walls », le mur qui entourait la ville de Dublin au moyen âge.

Nous passons alors entre « Wood quay » et « Smock Alley Theatre », sans pour autant les visiter pour des raisons de temps.

Lorsque nous nous dirigeons à nouveau vers le quartier temple bar, nous tombons par hasard sur un « Street Food Market » qui est pour nous un des highlights de ce voyage. Notre coup de cœur est un bar à jus de fruits et de légumes fraichement pressés.

 

 

 

019.jpg

 

 

 

Nous visitons ensuite « Trinity College », la plus ancienne université d’Irlande créée au 18e siècle. Dans son énorme et magnifique bibliothèque est exposé le célèbre « book of kells », un manuscrit réalisé par des moines celtiques aux environs de l'an 800. N’ayant pas acheté les tickets d’avance, nous devons attendre quelque temps dans la file, mais la visite en vaut la peine. Autre point fort de la visite : la harpe de Trinity College ou Harpe de Brian Boru. Il s’agit d’une harpe gaélique datant du XIVe ou XVe siècle. Cette harpe est devenue l’un des symboles de l’Irlande et apparait sur les pièces ainsi que sur la célèbre marque de bière Guinness.

 

 

(Les photos suivantes du Triniy College, de la bibliothèque et de la harpe ne sont pas de nous. Nos photos sur ces lieux ont mystérieusement disparu.)

 

 

022.jpg

Trinity college

 

 

 

 

 

023.jpg

La bibliothèque Book of Kells.

 

 

 

 

 

024.jpg

La célèbre Harpe de Brian Boru.

 

 

 

 

 

 

En sortant, nous retournons sur « grafton street » et pour manger un encas et boire un jus à « Alchemy Juice & Co », à l’étage d’un immeuble, nous offrant une vue sur toute la zone piétonne. Ici, chacun trouve de quoi se nourrir à un prix raisonnable, quel que soit son mode de vie :  veggie, vegan, cetogène, sans laitages, sans sucre, paleo, low-carb, enrichi en protéines…

Nous voulons profiter de la soirée pour faire un tour guidé en bus, mais arrivés à l’office du tourisme, nous constatons que les meilleurs tours sont déjà sold out. Il reste seulement quelques places pour le « ride the revolution 1916 rebellion tour », ce qui nous semble une bonne alternative.

Nous achetons les tickets et, en attendant le départ du bus, nous allons dans « Mr Simms Old Sweet Shoppe », un confiseur avec un certain charme à l’ancienne, où Stéphane s’offre une barre de chocolat Willy Wonka connue du film « Charlie et la chocolaterie ».

 

 

 

 

 

025.jpg

Pas de ticket d'or dans ma tablette de chocolat. Mais très bonne cependant :)

 

 

 

 

Il fait déjà nuit quand notre bus se met en route pour nous emmener aux endroits clés de la révolution et de la guerre d’indépendance irlandaise. Le bus et décoré dans le thème de la révolution et les guides portent des costumes de l’époque, ce qui nous plonge en plein début du 20e siècle. Malheureusement nous ne comprenons pas grand-chose au récit des guides, car ils parlent avec un accent irlandais très prononcé. Après un quart d’heure d’effort en vain pour suivre la présentation, nous attendons avec impatience la fin du tour.

 

 

 

020.jpg

Notre bur "Ride the revolution".

 

 

 

 

 

 

021.jpg

L'intérieur du bus.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Jour 3

 

 

Le lendemain nous prenons un bus de ligne pour aller visiter le « Guinness Storehouse » qui se trouve un peu à l’extérieur du centre-ville. Le bâtiment est impressionnant, avec une cascade d’eau à l’intérieur et une exposition sur les fondateurs et le processus de fabrication de la célèbre bière irlandaise Guinness. Un audioguide nous donne les explications nécessaires. Pour les amateurs de bière ou non, cet endroit vaut le coup d’œil.

Et pour les gourmands, une salle de dégustation.

 

 

 

 

026.jpg

Nous approchons de l'usine Guinness

 

 

 

 

 

027.jpg

Et c'est grand. Très grand.

 

 

 

 

 

 

028.jpg

Des cascades d'eau, des infos sur l'exportation mondiale, une vue sur Dublin.

 

 

 

 

 

L’après-midi nous allons au « national leprechaun museum » de Dublin, petit musée qui existe depuis 2010 et était le premier du genre au monde. Ici, tout tourne autour du Leprechaun, de fées et de comptes. Par petits groupes, un guide accompagne les visiteurs à travers des pièces de différents décors tout en racontant plusieurs histoires pour leur faire découvrir le côté mythique de l’Irlande.

 

 

 

 

029.jpg

Le musée national du Leprechaun.

 

 

 

 

030.jpg

A la sortie de ce petit musée amusant et très mystique, quelques cadres pour se prendre en photo.

 

 

 

 

 

 

Et voilà que notre séjour s’achève. Il est temps de partir en direction de l’aéroport.

 

 

Conclusion :

 

Dublin est une chouette ville qui se visite bien en deux jours. Côté nourriture on y trouve un grand choix à un prix acceptable, moins élevé qu’au Luxembourg. Bien que nous devons faire un effort pour comprendre les Irlandais avec leur accent particulier, celui-ci fait en même temps partie du charme unique de ce pays. La prochaine fois nous irons visiter son côté sauvage.

 

 

 

 

 

 031.jpg

 

 

 

 

Bon voyage !

 

 

 

 



26/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi